Dans la ville la plus froide du monde

Summer shoes waiting out the winter in a shed in the suburbs.

Un petit dossier pour vous en ces temps de (ahem) grand froid ici en France, pour qu’on puisse se sentir un peu plus courageux quand il faut sortir. Le photographe néo-zélandais Amos Chapple nous donne un aperçu avec sa dernière série prise à Oymyakon, l’endroit sur terre le plus froid où vivent des gens, avec des températures descendant régulièrement en dessous de -40°C. A 6 fuseaux horaires de Moscou, nous sommes en plein milieu de la tundra sibérienne. Dûr d’y croire mais à quelques centaines de kilomètres seulement se trouve Yakutsk, une ville dynamique qui vit grâce aux reserves naturelles de gaz, pétrole et diamants de la région.

“Les rues étaient vides. Je m’attendais à ce que les gens s’adaptent au froid et que la vie quotidienne se déroulerait normalement dans les rues, mais en fait les gens redoutent le froid. Ca a un air vraiment glauque. Ca ne l’était pas en fait, tout se passe à l’intérieur, mais je n’étais pas le bienvenue à l’intérieur” raconte Chapple.

amoschapple09

Un arrêt de bus gelé à Yakutsk

 

amoschapple06

Une femme rentre dans une cathédrale avec un tourbillon de brouillard glacial

 

amoschapple05

amoschapple04

amoschapple03

amoschapple02

amoschapple01

amoschapple11

amoschapple10

amoschapple08

oes

Des chaussures d’été attendent patiemment le retour des beaux jours

Découvrez plus d’excellentes photographies sur le site de Amos Chapple, notamment un dossier sur l’Iran qui vaut le détour.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *